Chuseok à Osan

22 Sep

P1050843

L’université d’Hanshin organisait pour les étudiants étrangers un diner pour Chuseok mardi soir sur le campus d’Osan. Il faut savoir que Hanshin est divisé en deux campus… L’under-graduate à Osan c’est à dire en gros pour les licences… et le Graduate school à Séoul (uniquement pour la théologie). Osan n’accueille donc pas que des étudiants en théologie alors que Séoul oui. Ici, nous sommes tous soit en master soit en doctorat de théologie.

Mardi après midi avec quatre autres étudiants, nous sommes partis en direction d’Osan… Nous avons mis 2heures. Je ne comprends pas pourquoi mais ici les transports sont incroyablement long…Et le campus d’Osan est particulièrement loin aussi !

P1050842

Après un long périple à lire, papoter, grignoter des biscuits coréens… nous sommes arrivés à la station de bus qui devait nous emmener au campus. Le bus 34… En tournant la tête, nous voyons apparaître Jenna, notre manager en relation international qui a été déléguée pour le repas du soir. Heureusement que nous l’avons croisé, parce que le bus pour Hanshin était le 56 ! Elle s’est trompé en nous indiquant le numéro de bus à prendre…

 P1050849

Le campus d’Osan est juste immense, c’est un vrai truc de fou ! Il fait au moins 6 ou 7 fois celui de Séoul… et encore, peut-être plus… Autant dire qu’il fait environ 20 fois l’IPT… Il y a même un petit parc avec un bassin au milieu et des carpes aussi énorme que le campus à l’intérieur… en fait, je suis même pas sûre que ce soit un bassin, un étang peut-être ?

 P1050854

Non mais sérieux, ce sont des poissons mutant???

Après avoir fait une séance photo officielle, fait le tour d’un quart du campus, nous nous sommes dirigé vers le réfectoire pour diner et rencontrer les autres étudiants étrangers. Ils devaient être une quarantaine… dont les trois quart étaient… chinois ! Et parlaient en chinois par la même occasion.

 P1050861

La soirée a commencé par une suite de discours de remerciement (chuseok est le thanksgiving coréen, donc il est de coutume d’insister sur les remerciements), il y a ensuite eu un jeu où l’étudiant qui répondait juste aux questions gagnaient une enveloppe avec 5000 wons… Puis le temps du repas avec toutes les spécialités coréennes de Chuseok… (un vrai régal!). Et ensuite le traditionnel noeraebang c’est-à-dire le karaoké coréen. Les coréens raffolent du karaoké, il y a partout des salles prévus à cette effet et on peut y aller à toute heure du jour et de la nuit… Là, si tu chantais une chanson, tu gagnais un cadeau…

Cette soirée était agréable parce que j’étais avec certains étudiants de Séoul mais je ne me suis pas sentie à mon aise. J’étais la seule occidentale et le regards et rires des étudiants chinois à mon attention m’ont vraiment mis mal à l’aise. Je ne vire pas parano ne vous inquiétez pas, les autres aussi ont été choqué de leur attitude… Les filles en particulier, me montraient ouvertement du doigts en parlant à l’oreille avant de rigoler. Juliet, était outré, moi à vrai dire cela m’est un peu passé par dessus. J’ai surtout été choqué de voir que ces étudiants ne se mélangent pas entre eux et restent tous entre région de la Chine. Je ne connais pas exactement la situation politique etc de la Chine donc je ne peux pas dire si cela à a voir avec des tensions entre régions…

Je me suis rendu compte de la chance que j’ai d’être sur le campus de Séoul… si j’avais été à Osan, je pense que ma déprime de la première semaine ne serait peut-être pas encore fini à l’heure actuelle… où peut-être serais je même déjà rentrée ! Ici c’est vraiment un petit cocon où tous sont bienveillant. Tout le monde s’entends bien, se dit bonjour, s’amuse ensemble… même si parfois cela doit être plus compliqué entre certaines personnes car nous ne sommes qu’humains… les tensions sont donc normales. Il n’empêche qu’il règne toujours ici une ambiance colonie de vacance qui fait du bien… J’aime rentrer ici quand je sors, je m’en rends compte un peu plus chaque jour.

P1050863

Et puis, après avoir vu ces étudiants parler entre eux uniquement en chinois (ils ne parlent du coup quasiment pas anglais!), je me rends aussi compte d’une autre chance que j’ai d’être sur Séoul ; mais aussi d’être la seule francophone de ma faculté. Ce constat m’est aussi venu après une discussion avec Elena, autre étudiante française en échange international à la faculté de Séoul où il y a une dizaine de français (ils parlent donc très souvent en français et du coup moins en anglais et en coréen). Ici, pour nous comprendre, nous devons au minimum faire l’effort de parler en anglais, si ce n’est tenter de s’exprimer en coréen approximatif… Si bien qu’en trois semaines ici, j’ai il me semble progressé dans les deux. Le but de partir à l’étranger est souvent d’apprendre une nouvelle langue où alors se familiariser plus avec une autre langue que sa propre langue. Je suis heureuse de devoir faire des efforts pour m’exprimer en anglais, même si parfois cela me rend inconfortable. J’ai vraiment l’impression d’apprendre quelque chose et de voir les résultats et cela me rends fière de moi. Même si je ne comprend pas forcément de quoi il en retourne, je peux comprendre l’ensemble de ce qu’un coréen me dit (dans une partie des cas, pas systématiquement hein…), ce qui est quand même bien utile… Je peux lire le coréen et me repérer dans le métro où dans la rue… Alors même si parfois c’est dur, et que je suis heureuse de passer du temps avec des français pour ne pas avoir à faire des efforts de concentrations sur ce que j’entends, ce que je comprends et ce que je veux dire, je suis encore plus heureuse de devoir vivre, m’exprimer et partager dans une langue qui n’est pas la mienne, ni celle des gens en face de moi… Parce que cela créer des points communs incroyable entre nous malgré nos cultures et nos origines différentes.

 P1050858

Du coup, dans le métro du retour j’étais un vrai moulin à parole anglais… je n’arrêtais pas de parler, de poser des questions, de rire aux éclats avec les autres en ponctuant mes phrases de petites expressions coréennes qui deviennent presque systématique dans ma réflexion maintenant (racontez moi quelque chose d’un peu drôle où autre et je vous dirais spontanément tchincha?). Du coup arrivé à Su-yu station nous avons été à Baskin and Robbin, une chaine de glace où nous avons pris un pot d’un kilos de différents parfum de glaces que nous avons mangés en riant à même le pot à 5… Puis nous sommes rentrés au campus heureux. Je suis heureuse de mon premier chuseok ici, quand je repense à cette soirée, j’ai encore en souvenir cette sensation de bien être que j’ai ressentie en sortant du magasin de glace. Les plaisanteries de Shakes, les rires de Juliet… C’est un peu ma famille d’ici:)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :