Vivre dans un monde de minces…

19 Oct

20110105_iu_02

Ma coloc et moi souffrons de deux maux bien distincts… Elle d’autoritarisme et moi de manque d’espace vitale.

Vivre dans un espace aussi petit avec quelqu’un non stop peut parfois être très pesant, surtout quand comme moi, nous avons l’habitude d’avoir un espace comme celui là pour nous toute seule. Encore plus quand l’éducation joue un rôle important… J’ai été élevée dans une famille aimante où j’étais libre de mes mouvements… Je ne dois pas rendre compte de ce que je fais, dis ou pense… Alors parfois ici c’est vraiment difficile… surtout quand la personne en face veut se mêler de tout, tout le temps… Que ce soit du temps de prière, de l’heure à laquelle je me couche (j’ai quand même reçu un texto de sa part me disant d’aller me coucher… Allo bonjour je n’ai plus 6 ans… en plus même à 6 ans, c’était la croix et la bannière pour me mettre au lit!), de la façon dont je dépense mon argent, des sorties que j’organise etc etc…

J’ai l’impression de devoir justifier tout ce que je fais, ce que j’achète, qui je vois et quand… Parfois, j’en arrive même au point de regarder si la lumière de la chambre est allumé en arrivant pour me préparer psychologiquement à entrer. Mais ce qui est le plus dur c’est les réflexions quand à mon poids…

Je ne suis pas mince, et vivre dans un pays où la norme est aux alentours de XXS peut s’avérer difficile… Mais même si je ne le suis pas, je suis comme je suis et je veux m’aimer tel quel. Parce que j’ai été créer comme j’ai été créé et qu’après tout, l’apparence ne fait pas tout. Mais j’aime la mode, j’aime les vêtements et il arrive avec de la patience et de la persévérance de trouver de jolies choses (particulièrement dans ce magasin de seconde main où j’ai pu me trouver 2 magnifiques pulls pour 2500 wons chacun… ). Je ne suis quand même pas obèse, et je mets des tailles européennes convenables… Alors, je me sens blessée. Blessée quand je veux bien partager avec elle et lui montrer ce que j’ai trouvé et qu’elle me regarde en rigolant en me disant que c’est beaucoup trop petit pour moi (alors que non!)… Blessée par se remarques sur mon physique, blessée par son manque de respect à mon égard, blessée par son égoïsme…

Parce que je ne suis peut-être pas mince, mais je suis tout de même jolie. Et surtout parce que qui est-elle pour me juger sur mon physique ? Qui est-elle pour poser ce regard sur moi ? Et qui suis je pour juger les autres ? Qui sommes nous ? Je veux dire, je suis fille de Dieu avant tout… j’ai été crée à son image… alors en jugeant mon apparence, cela revient à juger Dieu… Pouvons nous faire cela en tant qu’être humain ? Sommes nous capable de juger Dieu ? N’y a t-il pas un problème dans cet énoncé ?

Dans le fond ce n’est pas si grave, mais ce soir après une nouvelle réflexion de ce genre de sa part… J’avais juste envie de dire que ce n’est pas juste. Et parfois, je me dis qu’il me reste encore deux mois à supporter ça… deux mois c’est tellement long dans un sens, et tellement court dans l’autre… Même si j’aime le temps que je passe ici, même si j’en profite à fond, il y a des moments comme celui là, où j’aimerais être dans ma chambre bien à moi… Dans mon cocon de ma tour de l’IPT… Retrouver mon petit nid, me blottir dans mon plaid tout chaud sur mon lit de princesse (parce qu’il est haut et méga confortable… ). Et parce que ce soir, j’ai le cœur un peu gros et qu’il m’est difficile de la bénir, je préfère ne penser à rien, garder la tête vide. Mais je le cœur lourd et je suis triste.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :