Archive | Papotages RSS feed for this section

Je vais bien…

13 Oct

DSCN9740

Hello hello… pour reprendre les Shinee et un de leur fameux titre :

Ces derniers jours ont été un peu difficile parce que j’avais le moral dans les chaussettes… le problème c’est qu’ici c’est le pays de la chaussette… du coup dur dur de retrouver mon moral avec toutes ces chaussettes… Je l’ai joué à la façon « où est charlie? » et suis partie en expédition repêchage de moral…

Mais

Je vais bien, je suis passée par une petite… Non en faite par une longue phase de déprime en mode « jeveuxrentreràlamaisonmaisquesquej’faisici.combiencoutelesbilletsd’avionpourlaFrance? » mais maintenant ça va un peu beaucoup mieux et j’appréhende le reste de mon séjour de façon plus sereine.

Je veux profiter à fond des moments passer ici, faire milles et une chose… Mon mémoire et son contenu se précise plus dans ma tête. Le WCC approche et je commence enfin à voir quel va être mon rôle.

Je vais vous raconter pleins de choses aussi comme le festival du masque à Andong, Le festival des feux d’artifices à Séoul, L’aquarium, les concerts gratuits, mes cours et tout pleins de choses encore… les articles sont en préparation et je reviens très vite pour tout vous raconter, alors ne partez pas trop loin et profiter de cette musique juste au dessus… ou de celle ci, mais vous risquez de ne pas sortir indemne, ici elle passe partout et moi, je l’ai dans la peau, elle me quitte plus… pire qu’une sangsue! 😀

Bref à très vite 🙂

Karine.

Publicités

Moving on…

13 Sep

DSCN9179

La vie à Séoul n’est pas de tout repos… Je suis encore fatiguée de mon voyage. C’est comme si j’accumulais une fatigue depuis deux semaines et que je n’arrivais pas à m’en défaire… Les choses ici vont à mille à l’heure… Normal me direz vous pour une ville réputé pour ne jamais dormir!

Aujourd’hui est un grand jour… j’ai déménagé! Je suis montée en grade puisque je suis dorénavant situé au 114… 11 niveau en deux semaines pas mal héhé 🙂

Ma roommate était gentille, mais ne parlait pas anglais. Nous usions de « body language » comme on l’appelle ici pour se comprendre mais on ne peut pas dire que c’était des plus efficace.

Bref, hier matin, nous avions un rendez vous avec le « doyen » pour discuter de comment nous vivions notre vie ici… J’ai évoqué la difficulté de communiquer avec ma roommate. J’ai ensuite été convoqué à l’administration après mon cours de l’après midi… La responsable des dortoirs m’a alors dis qu’il serait mieux que je moove dans la chambre de Yen Ching, autre étudiante international d’origine Taiwanaise qui était seule! Nous avons convenu de faire le changement aujourd’hui puisque nous n’avions pas classe l’après midi. Encore une fois, je teste l’importance de la notion pali pali… en 1 demi journée, ils m’ont demandé 4 fois si le changement avait bien été effectué!

Bref, je me retrouve dans une chambre plus petite mais à peu près la même configuration. Je ne donne plus sur le parking mais sur la forêt, donc par ma fenêtre je ne vois que… des arbres! Oh joie bonheur intense! C’est beaucoup plus silencieux.

Le bâtiment est composé en 2 partie pour les dortoirs. J’étais du côté gauche, maintenant je suis du côté droit. Mais le fonctionnement est le même. Les filles de ce côté sont quasiment toutes bilingues donc facile de communiquer avec elles, alors que ce n’était pas le cas dans l’autre couloir. Elles sont aussi moins bruyante (je me demande si je ne vais pas développer une théorie là dessus!). Et j’ai pour voisine de chambre Yen Ching donc mais aussi à ma gauche Juliet, et à ma droite Lenta… et un peu plus loin Saly, une coréenne qui m’aide beaucoup pour les traductions… Bref, toutes les filles sont venues me dire bonjour, m’ont offert pomme, chocolat et autres mets délicieux et les étudiants internationaux veulent que l’on fasse une party pour me souhaiter la bienvenue dans ma nouvelle chambre 🙂

Je ne sais pas pourquoi, ni à quoi cela est dû mais je me sens plus à l’aise dans cette chambre. Peut-être est ce parce que je peux communiquer avec Yen Ching. La chambre est plus petite mais je me sens plus chez moi, moins gênée d’être là. Peut-être est ce aussi parce que je me sens chez moi à la faculté. J’aime apercevoir la faculté au loin quand je rentre d’une sortie quelconque. Ici est un peu devenu mon nouveau refuge… Bref, je suis heureuse d’être là, heureuse de ma nouvelle chambre, des arbres, de ma roommate avec qui je parle français, coréen, taiwanais, anglais…

Paradoxe un jour… paradoxe toujours!

7 Sep

Je pense que chaque culture est différente et par conséquent il y a toujours des choses surprenantes partout… Mais parfois il y a aussi des paradoxes, des choses acceptées et d’autres non… C’est pourquoi j’aimerais les partager avec vous.

DSCN8908

J’en profite également pour signaler que je vais bien. Mes premiers jours en Corée ont été particulièrement difficile. Certaines personnes se sont inquiétés pour moi et ont eu des paroles un peu dur qui m’ont blessé. Je n’ai jamais eu l’intention de dénigrer le pays dans lequel je me trouve. Je suis venue ici par choix et non par obligation. Je savais que je ne vivrais pas dans un pays francophone avec des français partout. Mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit aussi dur. Je dois m’exprimer dans une langue que je ne maîtrise pas très bien face à des gens qui me répondent dans la même langue, qui n’est pas non plus forcément familière pour eux. Ce qui est difficile ce n’est pas de ne pas pouvoir parler français aux gens, c’est de devoir gérer les démarches administratives et autres sans forcément tout comprendre. C’est long et fatigant.

J’ai créé ce blog dans l’idée de partager ce que je ressens et ce que je vis, mais cela sera toujours subjectifs puisque c’est mon regard sur les choses, mais aussi ce que j’écris ici ne reflète qu’une infime partie de ce que je vis vraiment… Je ne peux pas tout raconter et même si je le faisais, ce ne serait pas la même chose.  Je veux juste partager un peu avec vous, et j’avais envie de partager le fait que j’avais souffert les premiers jours. Dire que je me suis sentie seule dans ma chambre, que la rue me semblait agressive dans un premier temps alors qu’elle m’est si familière maintenant. Et même encore parfois le soir après avoir vécu mille et une chose incroyable, il m’arrive d’avoir un coup de mou.

Je crois qu’il est important de ne pas taire ce que l’on ressent vraiment, surtout parce qu’aujourd’hui la Corée représente une destination qui fait rêver les jeunes, je vois énormément de jeunes filles de 15 ans dirent qu’elles veulent venir vivre en Corée… Et j’ai aussi envie de partager mes premiers moments difficiles pour dire que c’est normal, et qu’il ne faut pas en avoir honte. Parce que naïve comme je suis, je ne le savais pas. Je pensais arriver ici et avoir 25Millions d’amis, être à l’aise partout, être chez moi et rêver d’une vie à 8700km…

Je suis désolée si j’ai pu choquer certains en ne me cachant pas et en étant vraiment « intime » ici. Tout le monde ne fonctionne pas de la même façon, je le sais bien mais je n’ai pas l’intention de me cacher derrière des mots où des conventions sociales qui ne me correspondent pas. Si je ne peux pas être moi-même et exprimer mes questionnement, mes ressentis, mes sentiments, mes surprises, mes colères, mes émerveillements alors cela ne sert à rien d’écrire ici.

Je vis dans un pays où les coutumes sont complètement différentes de celle dont j’ai l’habitude… Je suis ici comme une enfant de 3 ans qui découvre un nouvel univers avec les yeux ouverts en grand. Je m’émerveille pour un rien, j’ai pris le taxi toute seule hier soir (je vous raconterais ça avec plaisir) et arrivée à bonne destination, j’avais des ailes et envie de danser en trémoussant mon popotin tellement j’étais fière d’avoir pu indiquer mon adresse en Coréen et sans trop de difficulté. Je veux que vous puissiez avoir ces yeux d’enfant de 3 ans et partager avec moi toutes ces choses fascinantes que je découvre…

J’ai énormément de choses à écrire… J’ai une bonne semaine de retard, je suis super mal organisé et je perd pleins de temps… Je suis assez fatiguée, donc je perd beaucoup de temps au lit! Il faut que j’apprenne à mieux gérer mon temps ici. Mais depuis dimanche, lundi dernier cela va beaucoup mieux, je suis heureuse. Et vous pourrez bientôt le voir avec les articles qui vont suivre 🙂 La France me manque mais quand je serais revenue, la Corée me manquera encore plus. Je suis heureuse d’être ici, et je suis heureuse d’avoir été triste au début, parce que maintenant je peux savourer, profiter de chaque instant passé ici à fond, sourire de toutes mes dents et avoir des étoiles dans les yeux tout le temps. (J’ai mal à la mâchoire à force de sourire ces jours ci… :D)

Dernière petite chose: il n’y aura aucune photo de moi ici montrant mon visage, internet reste internet et je souhaite tout de même me protéger un minimum de ses dangers. Les photos personnelles sont sur facebook en accès privé uniquement. Je vous remercie de me suivre, de me lire et je vous remercie infiniment pour tous vos beaux messages de soutiens et d’encouragements. Cela fait toujours chaud au coeur d’avoir un message sympathique surtout dans les moments un peu mou…

Je vous embrasse,

Karine.

L’arrivée de la roommate…

4 Sep

J’y ai longtemps pensé à la fameuse roommate avec qui je vais tout de même passer 4 mois dans un miroir de poche! On a intérêt à bien s’entendre parce que sinon ouch, bonjour les dégâts!

Je ne sais pas trop si je préfèrerais être là quand elle ouvre la porte ou plutôt absente… J’y ai pensé pendant les 3 jours… Mon emploi du temps l’a décidé pour moi puisque j’étais dehors quand elle est revenue. Elle a donc pu faire connaissance avec mes affaires avant moi, c’est à dire: mes livres tous en français, des photos de montagnes, d’Audrey et moi faisant des grimaces juste avant mon départ, une tasse, des lunettes et 1/10e seulement de produit beauté (1/10e par rapport à elle!)

Quand je suis rentrée en ce fatidique vendredi soir, la porte était ouverte! Sauve qui peut, que dois je faire, dire, penser… Je prends une grande inspiration, mon plus beau sourire, ouvre la porte et m’incline en disant annyeonghaseyo et je commence à lui parler en Anglais.

Et là, c’est le drame! Elle ne parle que tchukum anglais c’est à dire un petit peu! Ahah on à un point en commun, moi c’est pareil mais pour le coréen!

DSCN9003

Son nom c’est Lim Yun Ha. Nos prénoms inscrits sur la porte 🙂

A part ça, elle est adorable. Pour la décrire je dirais qu’elle est… coréenne! C’est à dire, elle a une collection de produit de beauté phénoménal dont certains sont en forme d’oursons, oiseaux et autres ieppeoyo (mignon). Elle a des cahiers pleins d’oursons et trucs roses et pastels qui font des yeux tout mimi. A des photos d’elle avec le V (à chaque fois) et quand elle appelle les autres filles ou garçon, ils sont tous unnie (grande soeur) ou oppa (grand frère)…

Bon c’est super difficile de communiquer ensemble, mais c’est assez amusant au final. Hier soir, alors que je n’arrivais pas à me connecter avec Audrey sur skype et que j’avais vraiment envie de parler français avec elle, j’ai pleuré et elle m’a prise dans ses bras. Et elle m’avait acheté un cookie feurencheu tasteu! (et oui oui, il goutait pas coréen le biscuit! Il avait pas le gout de kimchi!)  Bref, je l’aime bien même si nous comprendre relève de la 3ème mi temps du times up.

Paré pour la vie coréenne!

30 Août

  DSCN8905

1ère tisane dans ma new tasse 😀

Encore réveillée à 4h du matin. Quand je me réveille au milieu de la nuit, j’ai toujours une sorte de nœud au creux de l’estomac. J’aimerais être ailleurs, loin d’ici et je me sens étouffée par le plafond trop proche de moi. Finalement je me suis recouchée à 6h du matin. Je me suis réveillé à nouveau à 11h30… juste assez pour me doucher et déjeuner ! L’horreur.C’est difficile d’échanger uniquement en anglais 3 jours de suite et aujourd’hui j’ai vraiment du mal. Je n’y arrive pas, je bloque et rien n’y fait, je désespère. Je devrais aller voir Jenna pour discuter de mon alien card avec elle mais déjà que d’ordinaire elle ne me comprend pas, autant ne pas essayer aujourd’hui. J’irais demain sans doute. Après le déjeuner, Kumar propose un café indien. J’accepte, j’ai décidé de ne pas dire non cette semaine.

Nous voilà au 3ème étage avec Shakespeare et Juliana qui ne tarde pas à nous abandonner pour rejoindre une Sest qui revient de vacances. Avec les garçons, nous discutons à propos de la différence de culture entre Inde et France… J’arrive à comprendre et à m’exprimer avec difficulté mais ils savent être encourageant. Shakespeare me propose de m’emmener m’acheter une T-money card, une carte pour les transports dans Séoul, mais Juliana passant par là, m’offre une des siennes, je vais tout de même la recharger avec les garçons. Kumar propose que nous allions faire un rapide tour vers la montagne pour voir le temple bouddhiste. C’est la première fois que j’en vois un… Il est impressionnant et super silencieux, ça fait presque du bien.

t-money

La fameuse t-money card, très pratique!

Je rencontre Lenta au diner, Lenta est indonésienne et était en vacances dans son pays pour l’été. Après le repas, je pars avec Kumar et Juliet en direction de Su-Yu station pour voir comment joindre le métro. J’ai retenu la route qui consiste à traverser et attraper le bus 151 pour arriver à Su-Yu station… les coréens aiment la randonné et n’hésite pas à partir en promenade dès un petit temps libre MAIS ils prennent systématiquement le bus ou le métro lorsqu’ils doivent se déplacer, même si Su-Yu n’est qu’à vingt minutes à pied. Sur place nous faisons du shopping… Ce soir est ma première fois dans Séoul, mon premier shopping et mon premier dessert « français » à paris baguette car disons-le nous, paris baguette n’a de français que le nom !

J’ai acheté pleins de trucs de « survie » comme un oreiller et son affreuse housse plus kistch tu meurs… une gourde, une tasse, un couteau (pratique pour couper les petits melon jaune acheté la veille…) des sandales en plastiques hideuse mais bien pratique pour aller dans la salle de bain, des cahiers pour mes cours et une boite en plastique pour y mettre mes produits de douche pour éviter de tout trimballer et de tout inonder… Tous en ont ici et Kumar m’a même demandé après l’avoir acheté si j’avais pensé à « a shower box ». Bref, j’ai la panoplie complète pour vivre en tant qu’étudiante ici !

DSCN8903

Kit de survie d’un étudiant coréen 😀

A paris baguette, j’ai testé le cheesecake, vraiment pas mal mais un peu couteux… Je n’ai pas osé prendre leur spécialité… le camembert cheesecake aux fruits. Et chose très cohérente : Nous avons pris un autre bus à un autre endroit pour rentrer… de quoi bien me perdre ! On prend le 151 pour venir et on repart avec le 2 ! La différence ? Le 2 est plus petit, plus proche d’où on était et moins couteux que le premier 750won contre 1050. Ici quand on monte dans le bus on passe sa T money au début et on la repasse en descendant… sinon l’argent continue de partir de ton compte… A ne pas oublier donc !

DSCN8896

Cheesecake not so french 😉

La soirée s’est bien passé et Kumar nous offre une glace au melon pour terminer avant que chacun rentre dans sa chambre pour finir la soirée et il n’est que… 21h ! Peut-être que les coréens se couchent tôt, mais ça m’étonne beaucoup… Les soirées sont définitivement très longue. J’ai hâte que ma coloc arrive, pour que je vois ce qu’elle fait le soir et peut-être réussir à me plier à son rythme plutôt que le mien qui consiste à se coucher à 2h pour ne pas se réveiller à 4 !