Je vais bien… Tout va bien, on est bien…!

6 Nov

04.11.2013

Hello Hello,

Je n’ai pas disparue de la surface de la Corée du Sud… Je suis actuellement à Busan où je participe activement depuis une semaine au WCC et au GETI en même temps…

Qu’est ce que le WWC? C’est le Conseil Oecuménique des Eglises qui rassemble plus de 350 dénominations d’Eglises différentes dans le monde (à l’exception des Eglises catholiques qui n’ont pas rattaché le programme…. toutefois représenté) Ce conseil se réunit tous les 7 ans sur un continent différent… La dernière fois c’était à Porto Alegre au Brésil, cette fois à Busan en Corée du Sud et ensuite… Qui sait? Le thème de ce conseil est God Of Life, Lead us to justice and Peace… (Dieu de la vie, conduis nous vers la justice et la paix). Et ça se passe du 30 octobre au 8 novembre 2013.

Le GETI, lui est le Global and Oecumenical Theological Institute. Environ 150 étudiants et professeurs de théologie du monde entier se retrouvent pour discuter à partir du même sujet que le WCC à plusieurs endroits, Séoul dans un premier temps… Busan et Gwangju. Cela a débuté le 24 octobre et finit en même temps que le WCC.

Bref, je vous en dirais plus très vite… Mais le temps passe vite vite vite et nous courons beaucoup entre les séminaires, séances plénières, worship et autres activités diverses…

Publicités

Bilan de mi-parcours

23 Oct

1383266_10202438341423019_227443169_n

Cela fait maintenant deux mois que je vis en Corée du sud. Je suis exactement à la moitié de mon parcours. Dans deux mois, je serais revenue en France, je reprendrais mes marques dans ce pays qui est mien et la Corée sera devenue un souvenir… Mais quel souvenir. Quand je regarde en arrière, j’ai l’impression que le temps est passé tellement vite tout en ayant la sensation d’être là depuis mille ans. Et quand je regarde devant, j’ai l’impression que je n’arriverais jamais au 22 décembre, date de mon retour. Je n’arrive pas à me dire que le temps passe trop vite… Juste que le temps passe.

Je me rends compte du chemin parcouru… Je me rappelle de mon arrivée à l’aéroport comme un vague souvenir, des deux étudiants essayant de me parler en anglais… et ce sentiment d’être totalement bilingue alors qu’il n’en était rien. Je me souviens de l’angoisse ressentie en me réveillant après avoir posé la tête sur mon bureau, le sentiment lors de mes premiers pas dans la ville… Cette rue me paraissait tellement sombre, tellement étrangère et récalcitrante à ma venue… Alors qu’aujourd’hui j’aime passer devant le magasin de poulet frit et saluer l’ajhumma qui m’appelle la princesse de l’ouest, dire bonjour à l’almeoni qui tient un magasin de tricot et qui m’a tricoté un gilet parce qu’elle me trouve si jolie. Le supermarché et ses articles ne sont plus inconnus… et j’ose aller plus loin seule, aller plus loin et découvrir… En me disant, si je me perds, je reviens en arrière !

J’aime prendre le bus, voir la ville qui vit, qui respire… Le vent, l’air frais… la chaleur me manque déjà, Séoul n’est plus la même depuis que le froid s’est installé, mais je la découvre autrement.

Je me souviens de ce jour où assise dans une bus, j’ai vu le drapeau coréen flotter au loin…. Ce n’était pas le premier mais c’est le premier que j’ai remarqué. Son mouvement dans le ciel ressemblant à une danse avec l’air de kpop en fond… les notes virevoltant autour de moi, s’agrippant à moi… Ce sentiment si fort qui a définitivement transformé mon regard sur ce pays. Je suis passée d’une vision édulcorée à la réalité… avec ses bons côtés, mais aussi ses mauvais.

Parce que la Corée n’est pas non plus un pays où il n’y a que les petits pingouins aux grands yeux ronds qui vivent…  . Tout n’est pas beau et rose !

2

Vivre ici est difficile et pour plusieurs raisons :

Déjà parce que c’est la première fois que je pars si loin, seule. Vivre loin des gens que l’on aime est difficile et parfois quand j’entends mes amis parler de la soirée qu’ils ont eu la veille alors que je travaillais à la bibliothèque, mon cœur se sert et je me dis que finalement en France, c’est mieux. Vivre dans une chambre de 9mètre carré à deux avec une personne totalement différente et ne pas avoir d’espace privé où l’on peut se retrancher en cas de coups durs porte des coups au moral…

Le décalage horaire également, savoir que l’on est toujours en avance… quand le début d’après midi commence en France, je vais me coucher… Parfois, je me sens perdue entre les deux… Je ne sais plus quel heure il est et ce que je dois faire… Parfois, je regrette les 600 km qui me sépare de chez moi entre Paris et Thonon…

Mais aussi parce que je vis dans un pays, bien qu’industrialisé et plus que développé, tout reste totalement différent… Cela va de petites choses comme cette manie de caser des haricots rouges partout (ça ressemble tellement au chocolat sur les photos!), les personnes âgées qui estiment qu’ils sont les rois et te poussent sans cesse sans s’excuser…

Et tout simplement, sentir que de toute façon, tu es toujours une étrangère ! Bien que j’essaie de m’exprimer en coréen, je n’ai pas le faciès ni l’attitude asiatique, et je ressens cette ségrégation et même le mépris du fait que « je suis une fille de l’ouest »…Tout simplement, prendre conscience du privilège que nous avons en tant qu’Européen… grâce à cet élément qui « coule dans nos veines », nous sommes de fait des êtres privilégiés… capable d’aller partout dans le monde, réputés pour être intelligent et cultivé…

En venant ici, je pensais que ma vie serait totalement différente… un peu un mélange entre drama coréen et série américaine. Pas de temps mort, pas de coups de blues où légèrement… Arriver à la fin du séjour en me disant que tout était « awesome » et revenir en idolâtrant la Corée. Peut-être l’ai je suffisamment idolâtré auparavant car aujourd’hui quand je pense à ce pays, je ne dirais pas que c’est un pays fantastique, incroyable et génial… Mais je peux dire que c’est un pays qui a su s’élevé à une vitesse incroyable, où la compétition est toujours de mise… On cherche à être meilleur, à avoir une meilleure vie, un meilleur statut social, tout est bon pour aller toujours plus haut… Tout avoir à la pointe de la technologie au point de laisser pour compte les plus démunis. Je ne suis pas sûre que les gens soient vraiment heureux pourtant, ils ne le montreront pas…

C’est un pays qui accorde beaucoup d’importance aux apparences… Les mères n’hésitent pas à offrir de la chirurgie esthétique au 18ème anniversaire de leur fille pour les assurer de trouver un bon mari… Ici, la plupart des vêtements sont en taille unique, parce que tout le monde fait la même taille… les coréens sont les plus gros consommateurs de cosmétiques au monde… Et avant d’être intelligent, il vaut mieux être beau/belle, selon les critères de beauté coréens…

C’est un pays qui oscille entre modernité et tradition… Aujourd’hui c’est le sport day à Hanshin… Il y a plusieurs compétitions sportives sur des rythmes de kpop… pourtant la séance d’ouverture s’est faite avec une marche des tambours traditionnelles… Le plus surprenant, c’est qu’ici tout le monde semble maitriser l’art du tambour en rythme ! C’est pareil quand je me balade dans les palais anciens, à l’intérieur, nous sommes à l’ère de Joseon. Mais en levant le nez, nous pouvons voir les télés géantes sur les immenses building.

Etre ici m’apprend énormément sur moi… Je me rends compte que j’ai été capable de partir, je suis capable de m’adapter tant bien que mal et il m’est plutôt facile maintenant d’osciller entre les 3 langues… français, anglais et coréen. Mais je vois encore tout le chemin à parcourir… tous les petits points sur lesquels je bute souvent… Vivre ici, ne m’est pas facile et souvent, j’aimerais déjà être revenue. Même si les cours sont intéressant, et que c’est un pays très chrétien. Souvent j’angoisse sur mon cursus, je me demande si je vais pouvoir valider ce semestre, si je ne vais pas devoir prendre encore une année supplémentaire… Il m’est difficile d’aller à l’église, mais je crois que j’en parlerais plus longuement… Mais finalement je me rends compte que je ne suis pas fixé sur les bonnes choses… soit je regarde le poteau qui est à 100 mètres en me disant, je vais me le prendre dans la figure, soit je regarde le guidon et je ne vois pas autour… J’anticipe trop, je suis trop dans le « et après » (très bonne idée de titre pour Marc Lévy… je pourrais lui suggérer!) Voilà une chose que je dois apprendre, être dans le « maintenant ». Profiter de cette expérience sans penser à demain. Aller étape par étape…

Il y a un endroit à Séoul que j’aime beaucoup, c’est la rivière intérieur… C’est un ruisseau de 5 kilomètres de long je crois qui a été rénové il y a quelques années sur une ancienne ligne de chemin de fer… Les amoureux aiment s’y promener, les sportifs y courir… et moi j’aime venir voir tout ça… Et tout le long, on peut passer d’un côté à un autre par le moyen de petit rocher dans l’eau… Je me dis que mon chemin ici est le même… Je suis arrivée il y a deux mois, maintenant je suis au beau milieu et il faut que j’arrive de l’autre côté… Mais si je fais un grand bon pour atteindre la rive, j’ai de forte chance pour me casser la figure dans l’eau et finir trempée. Je dois donc avancer rocher par rocher, petit à petit, tout en profitant de ce paysage magnifique qui m’entoure.

28.09.2013

Et puis finalement, ce pays qui m’avait fait tourné la tête au départ, m’a remis les idées en place. Ainsi petit à petit, il m’apprivoise… se rend plus fort et plus présent dans mon cœur. Me montre ses petits trésors, mais aussi ses failles et ses faiblesses… Timidement j’avance dans ce pays, timidement je viens à lui et je le découvre. Ne l’érigeant plus au rang de Super pays mais tout simplement en tant que pays cher à mon cœur. J’aime ce pays, j’aime son histoire et même si parfois cela m’agace prodigieusement, j’aime ses failles… et sa dureté.

Il me reste encore deux mois, et je n’arrive pas à me dire seulement deux mois, je n’arrive pas à m’empêcher de trouver le temps long… mais je veux en profiter parce qu’au fond, je sais que la Corée sera toujours un endroit spéciale, je sais que je voudrais toujours y revenir encore et encore… et je sais qu’à peine rentrée, j’aurais l’impression d’avoir rêvé ces quelques mois et aussi que surement à l’aéroport je me dirais : déjà ?

;

;

;

;

;

« Béni soit le nom de Dieu, depuis toujours et pour toujours! (…) C’est lui qui change les temps et circonstances (…) C’est lui qui révèle ce qui est profond et caché, qui connait ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui. » Daniel 2,20-22.

Bukhansan Part II

21 Oct

DSCN9723

Le dernier jour où Ber était en Corée, elle a eu envie d’aller faire une balade en montagne, pour profiter une dernière fois des paysages magnifiques qu’offre la Corée. Nous avons donc été faire une petite promenade dans la Bukhansan juste à côté de chez moi. C’est une des montagnes les plus réputées de Séoul et il y a à l’intérieur de quoi occuper tout le monde avec plus ou moins de randonnées pour tout type de marcheurs… Nous avons choisis un petit chemin très sympa avec l’espoir de trouver des jolies vues de Séoul.

DSCN9718

Avant cela, nous avons visiter le temple bouddhiste Hwagesa, qui est juste au pied de la montagne (et au dessus de chez moi).

 

 

DSCN9683

10 000 wons le vœu quand même…

DSCN9661

 

 

 

DSCN9676

 

 

Les coréens aiment énormément la randonnée. Du coup, tout est aménagée (on a même trouvé des toilettes handicapés en haut de marches…) il y a des coins pour boire. Une source d’eau qui coule dans une bassine, on prend alors une spatule mise à disposition et on peut boire à volonté…

IMG_4236

Mais, il n’y a plus de pentes naturelles… car ils rajoutent des pierres pour faire des sortes d’escaliers… Ce qui est dommage parce que cela enlève un peu du charme du paysage et aussi parce que finalement monter des marches est peut-être plus fatigant que monter un pente…

DSCN9711

Je vous laisse profiter des paysages 🙂

DSCN9670

DSCN9662

DSCN9677

DSCN9689

 

IMG_4243

 

DSCN9710

 

DSCN9730

 

 

 

DSCN9735

 

Comme on dit, après l’effort, le réconfort 🙂 (et pour même pas 2€)

Coex Aquarium

21 Oct

             SAMSUNG

Comme je disais dans mon précédent message. En attendant le concert avec Bérengère, nous sommes parties à la découverte de ce lieu réputé comme dangereux (une légende raconte que beaucoup de gens n’ont jamais été retrouvé dans le Coex de Gangnam… des sources ministérielles annoncerait des chiffres affolant : au moins 50 000 personnes, sont rentrés un jours dedans, mais n’ont jamais été revu depuis…). Mais bon, on est scout, on a plus ou moins un bon sens de l’orientation et on avait surtout du temps à occuper.

Nous voulions la jouer au petit poucet pour retrouver notre chemin, mais le départ était déjà mal partie… en tournant à droite puis à gauche, nous nous sommes retrouvées à faire une boucle et nous étions revenues à notre point de départ… Et puis là, devant nous, se dressait une flèche indiquant Aquarium ! Quoi de mieux que d’aller visiter un aquarium… Parce que bon les magasins, je sais pas vous, mais quand t’en a visiter un, tu peux considérer les avoir tous visités !

SAMSUNG

Il a pas l’air content lui…

On a quand même marché un bout de temps dans les couloirs avant de trouver l’aquarium… (quand je vous dis qu’il y a des gens que l’on a jamais revu… et qui doivent d’ailleurs toujours errer à la recherche de la sortie…)

IMG_4014

Ce que j’aime vraiment ici quand on visite musée et autres choses du genre, c’est que tout est toujours ludique… Dans un premier temps on accède à une galerie où les poissons sont intégrés dans les objets du quotidien… Cabine téléphonique, feux d’intersections, lits, frigo, salle de bain ect… Même dans des distributeurs où l’on peut acheter des boissons pour de vrai.

SAMSUNG

Il y avait aussi une animation où une statue à les pieds dans une baignoire, à côté un lavabo pour se laver les mains, et des fentes dans le plastique pour glisser ses doigts. J’ai donc tenté l’expérience… Je me suis soigneusement lavée les mains comme indiqué sur les photos et glisser mes mains dans la fente… et là, des poissons m’ont sauté dessus et on commencé à manger mes peaux mortes… ça chatouillait et j’imaginais Audrey, faire des grimaces (comme la fois où j’ai testé les huitres…) et répéter des « quelles horreurs » avec les yeux plissés et les sourcils froncés…

IMG_3972

Cela existe en France, on appelle ça, la Fish pédicure. Le principe est de plonger tes pieds dans un bassin et des petits poissons viennent te manger les peaux mortes et après tu as la peau toute douce… Ici, il paraît qu’il y a des cafés où tu peux le faire. Tu achètes une boisson et hop tu peux la déguster pendant que des petits poissons dégustent tes pieds… Bon j’avoue, dis comme ça, c’est un peu dégueu !

Mais franchement après, j’avais la peau douce:) J’aimerais bien tester la fish pédicure… Peut-être ici, un thé glacé pour une fish pédicure… c’est pas à Paris que l’on vivrait ça à moins que le thé glacé soit à 50€ ! Bon, je ne te propose pas Audrey… Je t’entends déjà hurler rien qu’à l’idée…:D Mais qui est intéressé ?:)

IMG_4010

Ensuite on a continué la visite, on a vu des gros poissons, des tortues, des requins… encore des poissons, beaucoup de poissons… Bah oui c’était un aquarium quoi ! Il y avait aussi des manchots qui nous regardaient et faisait des têtes bizarres, des castors (c’est gros ces machins là dis donc…), des méduses (bien contente qu’elles soient de l’autre côté de la vitre) et pleins d’autres choses…

IMG_4004

IMG_3990Non mais vous avez vu sa taille?

SAMSUNG

A la fin, nouvelle zone ludique où on a pu toucher des étoiles de mers… On est aussi passé dans un tunnel où les requins passent au dessus de nous… C’est tout de même impressionnant !

IMG_4017

Lui il prenait la pose pour les photos…

IMG_4012

Bon je vais l’avouer, c’est la première fois que j’allais dans un aquarium… Je vis pleins de nouvelles choses ici, c’est fou:) J’ai vraiment beaucoup aimé et je n’avais pas pris mon appareil photo, ce qui m’a énormément frustré… J’y retournerais bien pour prendre des photos mais l’entrée comparé à une foule d’autres choses ici, n’est pas donné… Je suis heureuse aussi d’avoir passé ce moment avec Ber, ça fait du bien de passer du temps ensemble comme ça, même si je trouvais ça surréaliste… nous assise dans le bus en train de papoter, nous en train de visiter l’aquarium, boire un bubble tea, voir un concert gratuit… à Séoul, en Corée du Sud. C’est comme si finalement ce que je vis ici en ce moment, n’était pas seulement un rêve mais la réalité… un peu dingue quand même !;)

IMG_4000

Et merci à Ber pour ses jolies photos 😉

Concert gratuit à Gangnam

21 Oct

IMG_4029

Je ne suis pas complètement perdue toute seule abandonnée sur mon continent… Durant mes 4 mois ici, j’ai la chance d’avoir une foule d’amis qui passent par là. Durant 3 semaines, c’est Bérengère qui visitait ce pays. C’est d’ailleurs grâce à elle que j’ai connu la Corée et que j’ai commencé à m’y intéressé. C’est en grande partie grâce à elle que j’ai eu l’envie de partir ici (et aussi à Noémie qui, un soir de colocation est venu me montrer ce que les coréens font en matière de musique… Très impressionné par le nombre de chanteurs dans le groupe pour elle, la musique venait pour ma part de piquer mon cœur…:D)

infiniteInfinite

Après avoir mangé de la nourriture non coréenne (parce que bon le gochujang et le kimchi ça va bien cinq minutes…) nous nous sommes dirigées en direction de Gangnam en bus, les doigts dans le nez… ou presque ! Il y avait un concert gratuit avec plusieurs groupes : Exo, Infinite, Girl’s Day et Shinee.

spvygplhu9euwimgzrfv8mvt2ui9q600

Shinee

Au début, j’étais inquiète de ne pas trouver le bon arrêt… parce que bon à Séoul, l’arrêt t’aide pas trop… Donne rendez vous à Gangnam à 3 personnes et tu as de grandes chances de les retrouver dans 70 ans… ou même jamais ! Heureusement, les fans coréennes (et pas que) était là pour nous faciliter la tâche. Après être descendu du bus, avoir pris une entrée du Coex (grand centre commercial où la moitié est en travaux… je veux jamais y aller quand les travaux seront fini!) sommes ressortie à l’opposé de là où nous voulions aller… Nous avons retrouver l’épicentre c’est à dire, l’écran géant et les fans hurlantes à chaque photo ou vidéo des choupis pour qui elles étaient venues.

IMG_3956

IMG_4035

Bon, après avoir attendu un peu, vu une partie des répétitions, avoir voulu retenter l’expérience du centre commerciale sans se perdre cette fois, être tombé sur l’indication d’un aquarium, avoir marché jusqu’à Busan pour trouver cet aquarium (euh non juste dans des couloirs vraiment long), visité l’aquarium, avoir retrouvé la sortie sans se perdre cette fois… Nous avons pu assister à ce concert.

Girls-Day-Wallpaper-1

Pour ma part, les groupes présents ne m’inspiraient pas des masses, mais je dois avouer que j’ai été plutôt contente d’assister à un concert de k-pop pour rien du tout… alors qu’en France, les places sont à 100€ ! Et puis bon, je vais avouer un de mes petits secret honteux… J’aime la K-pop !

exo_medley

Ce n’est pas de la grande musique… mais honnêtement, c’est systématique, il suffit que j’entends les premières notes d’une de leurs musiques pour sentir mes forces revenir… Et me donner envi de danser avec eux. J’aime leurs performances… Ils dansent super bien et je suis impressionné par leurs chorégraphies qui souvent me coupe le souffle.

7L7WAzY

J’étais contente de revoir une fois de plus les Shinee. A la base, je n’aimais pas ce groupe… Considéré comme les petits bébés de la SM Entertainement (une des maisons de disques les plus populaires), mais lors du premier concert que j’ai vu à Paris, ils étaient là et après j’ai un peu aimé. Et puis, lors du second concert, ils étaient encore là… et là j’ai carrément aimé. Depuis, je les écoute souvent et je les suis de loin ( faut quand même pas abuser, j’ai dis que j’aimais, pas que j’étais une groupie!) … Nous ne sommes pas restée jusqu’à la fin, parce qu’ils aiment bien faire durer et que l’on était fatigué… Mais si j’ai bien compris, le concert avait pour but de faire découvrir leur nouvelle chanson qui a le chic de rester dans la tête (sans pour autant être du grand art)… Tout comme ppa ppa ppa des crayons girls.

Mais bon à force de l’entendre, je l’aime bien:)